Comment créer un meuble en carton


Comment créer un meuble en carton

Simple, double, triple voire quadruple cannelure, carton gris… Il existe de multiples formes de carton. Choisir le bon carton pour le bon meuble est essentiel. On ne demandera pas à une table de chevet d'être aussi résistante qu'un fauteuil club. Si vous avez besoin d'un carton solide pour réaliser un fauteuil, il faudra compter sur les cannelures du carton : plus il y aura de cannelures dans votre plaque de carton, plus elle sera résistante. 

Carton double ou triple cannelure

Pour la plupart des réalisations, préférez le carton double cannelure. Très pratique pour les arrondis, ce carton se laisse manipuler facilement : vous pouvez réaliser table de chevet, table basse, meuble de rangement...

Les cartons triple et quadruple cannelure seront quant à eux utilisés pour de grosses réalisations de type fauteuil, canapé, etc. On utilisera surtout ces plaques pour la structure de vos réalisations, vous pourrez ensuite habiller le meuble de carton double cannelure.

La solidité peut varier en fonction du carton que vous utilisez. Deux plaques de cartons double cannelure peuvent avoir une solidité différente. En général, les cartons foncés sont plus résistants.

Plus vous aurez de cannelures et plus le carton sera solide mais le sens des cannelures est aussi déterminant, en plaçant les cannelures à la verticale, vous donnerez à votre réalisation une rigidité maximale.

Cartons gris et isorel

Afin de renforcer les assises ou les plateaux de table, vous pouvez utiliser du carton gris. Le carton gris est très solide car sa structure est pleine. En revanche il n'est pas aisé de le découper : utilisez une lame de cutter neuve pour la découpe. Si vous ne trouvez pas de carton gris, courrez à l'hypermarché le plus proche, vous y trouverez au rayon des eaux minérales de l'isorel. Il est constitué de fibres de bois et se présente sous la forme de grandes plaques. Vous trouverez l'isorel sur les palettes des bouteilles d'eau. Vous pouvez aussi acheter l'isorel en magasin de bricolage.

Connaître son carton

Avant toute chose, il vous faudra distinguer la face avant et la face arrière de vos plaques. La face avant est la face la plus jolie, la plus lisse, c'est sur celle-ci que vous pouvez lire les inscriptions sur le carton du type "Fragile". La face arrière, elle, présente une légère décoloration ainsi qu'une surface laissant apparaître les ondulations des cannelures. La face arrière de vos plaques sera toujours orientée vers l'intérieur de vos créations.

Où trouver le carton ?

Demandez aux commerçants qui se feront un plaisir de se débarrasser de leurs cartons. Repérez le jour du ramassage des cartons. Les magasins de meubles, d'électroménager, de vélo, de moto, les garagistes ont en général de grands cartons à jeter.

Préférez les plaques de grandes taille, sans pliure. Ne vous inquiétez pas des inscriptions, elles seront masquées quand vous passerez à l'étape de la décoration. Les plaques qui présentent des imperfections (trous, impacts...) peuvent être utilisées également, il suffira simplement de les utiliser pour la structure de votre meuble. La plaque la plus jolie sera la face visible de votre réalisation.

Fabriquer un meuble en carton.

Le matériel :

  • un tapis de coupe assez grand (1 m x 80 cm) pour préserver votre table...
  • un bon cutter avec plein de lames de rechange car le carton use prématurément les lames et/ou une scie sauteuse
  • une règle d’un mètre
  • équerre
  • rouleau de tâpisserie
  • du blanc de meudon (magasin de bricolage) et colle PVA ou colle à bois et de l’huile de lin pour faire un enduit imperméabilisant (selon souhait)
  • papier kraft gommé
  • éventuellement un pistolet à colle
  • peinture / papier peint / papier de soie... pour finition
  • équerre
  • rouleau de tâpisserie
Comment faire :

NB : le sens des cannelures du carton est une des composantes très importantes du processus.

Découpe

Plaques :

Découpons 3 plaques de carton qui correspondent aux dimensions maximales du meubles (hauteur et largeur vues de face). Si nous utilisons la scie sauteuse, réunissons-les à l’aide de plusieurs morceaux de kraft gommé. Si nous utilisons un cutter, procédons plaque par plaque

NB : les cannelures du carton suivent la hauteur du meuble.

Dessinons la forme du meuble vue de face et reportons-le, avec la craie, sur la première plaque du paquet, ou sur les 3 plaques, selon le procédé de découpe.

Profils du meuble découpés à la scie sauteuse

Découpons la forme extérieure sur toutes les plaques. Nous obtenons 3 profils : la face, le milieu et le dos.

Détachons les 3 plaques.

Mettons de côté le profil qui sera le dos du meuble.

Réunissons les 2 premières, toujours à l’aide de plusieurs morceaux de kraft, et dessinons la (ou les) niche(s) et le (ou les) tiroir(s) sur le premier.

Découpons les « trous » correspondant à l’emplacement du tiroir et de la niche.

NB : traversons les épaisseurs, d’abord avec le cutter, sur le tracé de la niche pour faire une fente. Introduisons la lame de la scie sauteuse par cette fente et découpons.

Réservons les « trous » du tiroir ainsi découpés : ils serviront à fabriquer la façade du tiroir.

Profils du meuble découpés au cutter

Découpons la forme extérieure du meuble, plaque par plaque .

Coupons, sur 2 profils, les trous qui correspondent à la (ou les) niche(s) et au (ou aux) tiroir(s).

Encoches

Les encochent participent à l'élaboration du squelette du meuble. Elles doivent être placées de façon stratégique, à l'horizontale et à la verticale du meuble.

Sur le profil du milieu, traçons des lignes comme indiqué sur le schéma.

NB : ces lignes serviront de repères pour tracer des encoches.

Mesurons la hauteur de chaque ligne et marquons le milieu.

Traçons des doubles traits correspondant à l'épaisseur des encoches, de façon à ce que les lignes se trouvent au milieu des encoches.

NB : l'épaisseur des encoches correspond à l'épaisseur du carton utilisé.

Evidons au cutter jusqu’à la moitié, en suivant les doubles traits.

Traverses

La longeur des traverses détermine la profondeur du meuble. Elles ont toutes la même longueur. En revanche, leur hauteur dépend de la place qu'elles occupent.

Découpons des pièces de carton de la dimension correspondant à la profondeur du meuble et à la ligne relative.

NB : les  cannelures du carton suivent le sens de la hauteur des traverses.

Réalisons sur chaque traverse 3 encoches, au début, au centre et à la fin, en reprenant les explications du paragraphe « Encoches ».

NB : ces encoches doivent venir s’entrecroiser dans celles du profil.

Assemblage du meuble 

Assemblons les traverses sur le profil du milieu, en entrecroisant les encoches du profil et les encoches des traverses avec une pointe de colle.

Maintenons la structure ainsi formée à l’aide de morceaux de kraft gommé.

Avec le pistolet, collons chaque encoche du profil de face et du profil du dos sur la structure, en vérifiant, avec une règle ou une équerre, que les 3 profils sont bien alignés.

Renforçons la structure avec du kraft gommé.

Vérifions que votre meuble est bien droit. Poncez les pieds pour rectifier.

Niches et tiroirs

Fermons les volumes intérieurs qui correspondent à la (ou les) niche(s) et à l’emplacement du (ou des) tiroir(s) avec des plaques de carton rectangulaires.

Mesurons l’intérieur, largeur et longueur "des trous" avec la règle.

NB : sur la longueur, prévoyons une marge d'environ 1 cm de façon à ce que la plaque dépasse du bord de la niche (ou de l’emplacement du tiroir).

Coupons les 4 plaques, plafond, plancher et 2 côtés pour chaque volume.

NB : la découpe se fait de façon à voir les cannelures du carton en façade.

Mettons le plancher en place dans le meuble, puis le plafond, et terminons par les côtés.

Réajustons les côtés en tenant compte de l'épaisseur des plaques du plancher et du plafond.

Réajustons le plafond et le plancher avec une lame de cutter ou en ponçant avec du papier de verre.

Enlevons-les.

Avec le pistolet à colle chaude, encollons la tranche du fond sur le profil du dos ; insérons le plancher et maintenons quelques secondes pour que la colle prenne.

Soulevons légèrement le devant du plancher ; encollons et plaquons bien.

Reproduisons la même opération pour le plafond et les côtés.

Assemblage d’un tiroir

Prenons les dimensions (largeur, hauteur, longueur) des volumes intérieurs, en prévoyant une marge d'1 cm sur la longueur.

Découpons 4 plaques de carton : le fond, le plancher et 2 côtés pour chaque tiroir.

Plaçons le plancher en premier dans la niche, puis les côtés latéraux et le fond.

Réajustons les côtés en tenant compte du plancher.

Pour la façade, coll ensemble les plaques réservées lors de la découpe des niches, de façon à avoir 2 épaisseurs de carton.

Assemblons le plancher avec la façade du tiroir, à l’aide du pistolet à colle, puis les côtés latéraux et terminons par le fond.

Renforçons la structure avec du kraft gommé. 

Fermeture du meuble

Dernière étape : l'assemblage des côtés et du plateau.

NB : le sens des cannelures est parallèle au sol.

Mesurons à l'aide d'un mètre ruban, la profondeur du meuble et sa hauteur, en ajustant bien le mètre sur le pourtour d'un des côtés du meuble. Prévoyons 2 cm de plus.

Découpons 2 plaques à ces dimensions.

Préformons les plaques en les enroulant sur un rouleau pour assouplir le carton.

Vérifions qu'elles s’adaptent à la forme du meuble.

Encollons les tranches des profils de face et du dos du meuble, au fur et à mesure que nous déroulons la plaque.

NB : collons de haut en bas.

Ajoutons des bandes de kraft sur l'arête du bas et sur les arêtes des côtés pour solidifier.

NB : pour faciliter la pose des bandes sur des volumes arrondis, faisons de petites entailles sur le kraft, à intervalles réguliers, puis rabattons-les.

Laissons sécher.

Coupons les surplus à l’aide d’un cutter, en plaquant bien la lame à plat sur les profils.

Mesurons le plateau du meuble.

Découpons 2 plaques à ces dimensions et collons-les ensemble.

Encollons les arêtes hautes des profils avec le pistolet et posons le plateau.

Ajoutons des bandes de kraft sur les arêtes.

Finitions du meuble

Diverses finitions sont possibles :

Le papier de soie, le papier journal, le papier népalais ou artisanal

Encollons le papier choisi, préalablement déchiré en petits morceaux, avec de la colle à papier peint. La colle peut être colorée avec de l’acrylique ou des pigments.

Après séchage, vernissez. 

La peinture

Peignons directement sur le carton ou posez une couche de papier de soie pour cacher le dessin des cannelures.

Après séchage, vernissons.  

NB : quelle que soit la finition, le meuble doit être verni avec un vernis incolore aquaréthane en 3 couches successives pour l'extérieur, et en une couche seulement pour l’intérieur des niches (ou emplacement du tiroir) et pour les parties « cachées » du tiroir.

 

Partager

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.