Le parc Schulmeister à Strasbourg


Le parc Schulmeister à Strasbourg

Le parc faisait à l'origine 200 hectares et doit son nom à Schulmeister, l'espion de Napoléon 1er. Il l'acquit, au lieu dit Entenfang (Canardière), qu'il agrandit jusqu’à la Kibitzenau et qu'il baptisa mein Aue (Ma prairie)

 

Charles Louis Schulmeister :  Son patronyme provient de son grand-père hongrois, Biersky, surnommé "Schulmeister" parce qu’il aidait le maître d'école du village. Sa carrière commença dans la contrebande à l'époque du blocus en 1798, il se fixa 3, rue des Récollets à Strasbourg. En 1804, il entra dans les armées françaises et réussit dès l'année suivante une belle entreprise d'espionnage à Ulm. Remarqué par Napoléon, il devient commissaire général à Vienne.

Il a fait fortune au service de l'Empereur. Il fit construire un château. Weinbrener prit comme modèle le château de Malmaison qui était l'idéale de Schulmeister.

Sur ordre des autorités allemandes, l'ancien château de la Canardière a été livré à la démolition.

Le parc, qui s'intègre dans la coulée verte du Rhin Tortu, fut aménagé en 1971 sur 7 ha, dont 1 ha de plan d'eau. Il est doté d'aires de jeux et environné de sympathiques jardins familiaux. Il est possible d’y faire de très belles balades.

Le parc est aussi connu sous le nom de Parc de la Meinau. Il est situé le long de la rue du Rhin Tortu.

Partager

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.