Micropia, le premier zoo à microbes


  • Micropia, le premier zoo à microbes

    « Vous ne pouvez pas les voir mais ils sont là. Ils sont sur votre corps. À l’intérieur. Au nombre de plus de cent mille millions… » Les microbes constituent à eux seuls près des deux tiers des organismes vivants. Mais aucun lieu pour les exposer au public. C’est réparé depuis le 30 septembre avec l’ouverture de Micropia, un musée très spécial installé à Amsterdam, au sein du parc Artis, qui accueille déjà le célèbre zoo royal (né il y a 176 ans).

    « Les zoos ont tendance à ne montrer qu'une partie de la nature, à savoir les grands animaux, explique Haig Balian, directeur d’Artis. Aujourd'hui, nous voulons montrer la micro-nature. » Ouvert 7J/7, Micropia expose une vaste collections de micro-organismes vivants : virus, champignons, bactéries... Du Trichophyton rubrum, très à l’aise entre nos doigts de pieds, au Clostridium difficile, responsable de diarrhées nosocomiales, en passant par le virus Ebola (à l’état de reproduction), les visiteurs peuvent les admirer grâce à des microscopes reliés à des écrans géants.

    Ils ont également la possibilité d’observer des microbes se reproduire à travers un microscope 3D spécialement développé pour le zoo. Les visiteurs manipulent un joystick pour tourner autour de l’image comme dans un jeu vidéo.

    Scanner à microbes et « Kiss-o-meter »

    Les concepteurs de Micropia, qui ont planché pendant douze ans sur le projet, misent sur l’interactivité pour capter la curiosité du public. Le scanner 3D, qui permet au visiteur de localiser les microbes hébergés par son corps (1 à 2 kg selon les individus !), en est le meilleur exemple

    Les plus audacieux pourront s'embrasser devant le « Kiss-o-Meter » qui indique combien de microbes ont été échangés sur la durée du baiser. Le musée rappelle que plus de 700 espèces de microbes vivent dans notre bouche. Le lieu abrite également son propre laboratoire, où les organismes exposés sont cultivés.

    « Nous voulons montrer aux visiteurs que tout est lié dans la nature et que les microbes jouent un rôle fondamental », explique Haig Balian. De nos jours, les micro-organismes sont déjà utilisés pour produire des bio-carburants, développer de nouveaux types d'antibiotiques ou améliorer le rendement agricole. De nombreuses expériences ont confirmé leur potentiel pour des utilisations aussi variées que la production d'électricité, le renforcement des fondations de bâtiments ou encore la lutte contre le cancer. 

    Les virus, mycètes et bactéries sont souvent associés aux maladies, mais ils sont aussi essentiels pour notre survie et joueront un rôle de plus en plus important, selon Haig Balian. « Les microbes sont partout, il faut donc des microbiologistes capables de travailler dans tous les secteurs, par exemple dans les hôpitaux, dans l'alimentaire ou les industries pétrolière et pharmaceutique », plaide-t-il. Sans les microbes, pas de vie sur terre, rappellent les créateurs de Micropia, qui espèrent rassurer les phobiques des microbes, qui éprouvent une certaine répulsion à leur égard.

     

    Derniers Articles

    Mercredi, Juin 6, 2018 - 16:05

    Période de transition complexe entre l'enfance et l'âge adulte, l'adolescence est une phase d'inc


    Jeudi, Avril 5, 2018 - 07:48

    Le fait d'organiser des fêtes d'anniversaire n’est pas forcément plaisant !


    Tous les tags