Mon enfant mord


  • Mon enfant mord

    Quasi inévitable chez le jeune enfant, la morsure revêt différentes significations souvent liées à l'âge. Qu'elle soit utilisée comme un moyen de découverte ou de communication, elle doit être réprimée.

    Pourquoi mon enfant mord-il ?

    Le nourrisson se sert de sa bouche pour toucher, goûter et découvrir le monde qui l'entoure. Lorsque ses dents apparaissent, il ne fait pas encore la différence entre téter, sucer ou mordre. Au moment des poussées, il mordille tout ce qu'il trouve pour être soulagé.

    Autour d'un an, le bébé teste ses dents et l'effet de ses morsures sur les objets et les êtres vivants, les premiers concernés étant souvent les parents. "Tous les enfants passent par cette phase, perçue ou pas.

    Après deux ans, la morsure sert volontiers de moyen d'expression. L'enfant peut l'utiliser pour attirer l'attention, défendre son territoire, obtenir ce qu'on lui refuse, manifester sa colère ou, plus étonnant, une pulsion d'amour.

    Comment réagir aux morsures de votre enfant ?

    Rappelez l'interdit

    Même si le bébé ne le fait pas de manière agressive, il est important de lui dire un « non » ferme dès la première tentative, en repoussant sa tête",

    Lorsque l'enfant est plus âgé, l'idéal est de se mettre à sa hauteur pour bien lui faire comprendre que vous n'appréciez pas son geste : il a le droit d'être mécontent mais mordre fait mal et vous ne voulez pas qu'il recommence.

    Proposez un autre comportement

    Si vous savez ce qui a provoqué la morsure, vous pourrez assez facilement suggérer un comportement plus adapté : des câlins si l'enfant veut témoigner son amour, un nouvel essai pour obtenir un objet, la sollicitation d'un adulte s'il se sent frustré, le "Non", les larmes ou les cris pour s'opposer ou extérioriser sa colère...

    Quelle que soit la cause de son comportement, il peut être utile de lui proposer de mordre un objet sur lequel il ne risque pas d'abîmer ses gencives ou ses dents. Par la suite, il convient de rester attentif pour prévenir le geste "fatal" et encourager l'utilisation d'autres moyens d'expression.

    Ne le mordez pas !

    Il est absolument déconseillé de mordre l'auteur d'une morsure pour lui montrer que ça fait mal. Ne lui dites pas non plus qu'il est méchant. L'enfant se construit en fonction de l'image qu'on lui donne de lui-même et cela ne ferait que renforcer ses mauvais comportements. L'enfant qui a mordu est souvent malheureux de s'être laissé dépasser par une pulsion. Prenez-le dans vos bras et rassurez-le : vous l'aimez toujours malgré son geste".

    Les morsures cessent généralement avec l'acquisition du langage. Leur persistance peut révéler un mal-être plus profond dont la cause doit être recherchée avec l'aide de professionnels si besoin.

     

    Derniers Articles

    Mercredi, Juin 6, 2018 - 16:05

    Période de transition complexe entre l'enfance et l'âge adulte, l'adolescence est une phase d'inc


    Jeudi, Avril 5, 2018 - 07:48

    Le fait d'organiser des fêtes d'anniversaire n’est pas forcément plaisant !


    Tous les tags